Votre panier est vide.

|
Julio - Noueur
 
 

Julio, Noueur

LJF : Quel est votre parcours ?
Julio : J’ai commencé à travailler en 1974 dans une usine de tissage et de filature à Granges-sur-Vologne. J’étais alors nettoyeur de métier à tisser, j’utilisais du pétrole pour les chaînes. Ensuite, j’ai appris à tisser sur des toiles et des draps. J’ai alors effectué une formation de monteur de chaîne. Puis je suis devenu tisserand en horaires de nuit.
Je n’ai pas pu faire d’études étant plus jeune pour raisons financières. Le directeur de la société dans laquelle je travaillais à l’époque a souhaité que je suive une formation à l’école de tissage d’Epinal.
En 1981 j’ai débuté dans une entreprise de fabrication textile en tant que tisserand, à Gérardmer. Il y a eu des départs en retraite et donc une évolution de poste possible. J’ai ainsi appris le délaizage et relaizage, c’est-à-dire rétrécir ou élargir les métiers.
Grâce à toutes ces expériences, je suis arrivé à être polyvalent. Je peux être aussi bien encolleur, noueur, monteur, etc. C’est à ce moment-là que je suis arrivé, en 2005, chez Le Jacquard Français en tant que noueur, monteur de chaîne et tisserand.

LJF : Pouvez-vous expliquer votre métier en quelques mots ?
Julio : On démonte une chaîne qui est vide, on en remonte une pleine, on renoue, on passe les nœuds, on fait une mise en route et après c’est vérifié par le contremaître qui signe la mise en route de la machine.

LJF : Qu’aimez-vous au Jacquard Français ?
Julio: J’aime tout ! Dès que je le peux je donne un coup de main à mes autres collègues, par exemple au magasinier.

LJF : Comment définiriez-vous la marque le jacquard français ?
Julio: C’est une bonne marque qui réalise ses produits en France. L’entreprise existe depuis 130 ans et ça c’est grâce à son savoir-faire !

$US
Logo Jacquard Losange Souscrivez à notre newsletter et recevez des informations exclusives sur les dernières collections, nos offres et nos événements.
Bon de réduction